O mon âme ♥
"Ô mon âme bénit le Seigneur et mon esprit magnifie son Nom car la mort n'a pas pu le retenir même dans le tombeau Jésus est Seigneur : Il est ressuscité- Il est vivant éternellement ALLELUIA "

"pas à pas" au souffle de la Bonne Nouvelle entendue le dimanche 15 Septembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"pas à pas" au souffle de la Bonne Nouvelle entendue le dimanche 15 Septembre

Message par mary line le Lun 16 Sep - 9:06




l'Evangile du dimanche 15 SeptembreSt Luc 15, 1-32
..."pour une mise en pratique"....?

"Comme il était encore loin, son père l'aperçut et fut saisi de pitié"

le but de Jésus est de nous faire connaître le Père des cieux...dans cette page d'Évangile  Jésus nous révèle Dieu : « Comme il était encore loin, son Père l'aperçut... » Le Père guettait. Il ne se demandait pas ce qu'il dirait ou ferait, il pensait seulement : « S'il allait apparaître »... Dès qu'il le voit, il est saisi aux entrailles, bouleversé de pitié et d'amour... Il court (il fera peut-être rire de lui) Il le couvre de baisers. (Peut-on mieux dire : JE TE PARDONNE ?) Il n'écoute pas ses excuses, il est bien trop pressé de faire éclater la joie et la fête. Vite, des vêtements ! Vite, le veau gras ! Mon fils était perdu, il est retrouvé. C'est bien l'étonnante révélation que Jésus veut nous faire : COMME NOUS SOMMES AIMÉS ! Qu'est-ce que nos sottises, même nos crimes devant cet élan : IL EST RETROUVÉ ! Si nous osions croire, quelle serait notre relation d'amour avec le Père ! Pourquoi est-ce si difficile de se croire AIMÉS par Dieu ?...
 


Aujourd'hui apprenons à PARDONNER.

C'est peut-être le pire des apprentissages que d'exercer la miséricorde envers celui qui nous a fait souffrir. Et c'est un peu étrange puisque nous reconnaissons que nous avons tant besoin de la Miséricorde du Seigneur... Jésus le savait et c'est pour cela qu'IL nous a enseigné la prière du NOTRE PÈRE.
 Dieu notre Père, toi qui aimes les hommes et ne veux en perdre aucun, toi qui nous demandes d'être la vivant image de ton amour, viens au secours de nos limites. Renouvelle-nous par ton Esprit !  Mon Père, tu me vois devant toi comme le fils prodigue, sans rien d’autre en mes mains que mon besoin de toi. Je veux retourner vers toi, mon Père, pour trouver en toi le pardon et la joie de pardonner . Je viens vers toi avec la certitude que ton amour est plus fort que mes faiblesses, mes peurs, et mes doutes, et que tu ne désires que de m’accueillir tel que je suis chez toi. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dernière édition par mary line le Ven 1 Nov - 7:31, édité 1 fois
avatar
mary line
Admin

Messages : 592

Voir le profil de l'utilisateur http://jesus-marie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "pas à pas" au souffle de la Bonne Nouvelle entendue le dimanche 15 Septembre

Message par mary line le Mar 17 Sep - 5:43





l'Evangile du dimanche 15 SeptembreSt Luc 15, 1-32
..."pour une mise en pratique"....?



Je vais retourner chez mon père, et je lui dirai : Père, j’ai péché contre le ciel et contre toi. Je ne mérite plus d’être appelé ton fils.

le retour d'un pécheur fait la joie du ciel.

Parce que les Pharisiens férus de justice méprisent ceux qui enfreignent la Loi, Jésus veut leur révéler que le Seigneur est AMOUR et MISÉRICORDE et qu'IL sait tout de l'homme et de ses faiblesses. Que sa misère n'a jamais été assez profonde pour décourager la Miséricorde divine. Qui sait si celui qui nous semble PERDU n'est pas plus près du Coeur de Dieu que celui qui fanfaronne sa "justice" ??? la Miséricorde divine dépasse infiniment nos misères. La misère de l'Homme, c'est le péché qui nous éloigne de Dieu comme l'enfant prodigue qui a quitté sa maison où il vivait le bonheur, la sérénité et la sécurité. Il était à la recherche de plaisirs plus excitants, plus risqués. Il courait après un mirage de son imagination. Il se retrouve dans une misère si profonde qu'il en vient à envier la nourriture des porcs qu'il garde. Mais sans qu'il s'en doute le moindrement, son Père regarde au loin, l'espérant toujours. La MISÉRICORDE, c'est la corde tendue à la misère. Le Père tend son cœur vers le coeur de son fils prodigue. Aucune misère si profonde soit-elle ne peut décourager la Miséricorde divine.





Aujourd'hui il s'agit pour chacun d'être bienveillant et d'espérer en tout être humain.
Comme le mal, le bien est contagieux. Si nous sommes bienveillants, c'est-à-dire, si nous voulons du bien à ceux qui nous entourent, ils deviendront plus enclins à ce qui peut procurer le vrai bonheur. Nous ne pouvons jamais désespérer de qui que ce soit. Le Seigneur est toujours à l'action dans le coeur de l'homme et un jour ou l'autre, comme le bon larron, le pécheur rencontrera la Miséricorde de Dieu. Nous pouvons lui aider en priant le Seigneur de se souvenir...

Dieu de longue patience,
tu te mets à notre recherche et toujours tu nous accueilles quand nous allons à toi.Dans l'obéissance de ton Fils,fais-nous trouver le chemin de ta maison,et ta tendresse comblera notre joie dès maintenant et pour les siècles des siècles.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
mary line
Admin

Messages : 592

Voir le profil de l'utilisateur http://jesus-marie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "pas à pas" au souffle de la Bonne Nouvelle entendue le dimanche 15 Septembre

Message par mary line le Mer 18 Sep - 6:20




l'Evangile du dimanche 15 SeptembreSt Luc 15, 1-32
..."pour une mise en pratique"....?


"et partit pour un pays lointain où il gaspilla sa fortune en menant une vie de désordre"





Dès que son fils commence à penser à lui-même et à se détourner de l’amour de son père, les difficultés commencent. Cela le mènera jusqu’à la banqueroute spirituelle et matérielle. Demander sa part d’héritage était équivalent à désirer la mort de son père puisqu’un héritage ne se transmet normalement qu’après la mort d’un de ses parents. Combien de fois ai-je demandé à Dieu de se retirer en choisissant ma volonté plutôt que la sienne ? L’égoïsme mène à l’ingratitude : en oubliant que j’ai tout reçu de Dieu sans aucun mérite de ma part et que tout lui retournera. L’égoïsme conduit aussi à trouver le bonheur n’importe où sauf là où il se trouve vraiment : en Dieu.....Retrouvons notre bon sens ! Chaque fois que nous nous détournons de la grâce et de l’amour de Dieu pour aller vers le péché, nous perdons notre bon sens et quittons Dieu pour un « pays lointain ». La volonté de Dieu est notre chez nous, même si en surface cela semble peut-être désagréable. Le péché aveugle l’intelligence et affaiblit la volonté. Chacun de ces moments est un point de départ. Pourtant chaque saint a un passé et chaque pécheur a un avenir. Nous pouvons nous retourner vers Dieu à tout moment. Il est avec nous maintenant même, ici, déversant sa grâce. Il espère ardemment que nous lui répondrons, exactement comme le père de la parabole a attendu le retour de son fils.

Moi aussi, je peux retourner vers mon Père. Je peux enterrer mon passé dans le Christ. Je peux retourner vers lui pour être pardonné.




Aujourd'hui il s'agit pour chacun de se préparer humblement mais joyeusement à recevoir le sacrement de la réconciliation en faisant un examen de conscience sincère.

En cherchant le pardon de Dieu, je n’aurai pas besoin d’aller loin ou chercher longtemps pour le découvrir. L’amour de Dieu est disponible de manière tangible. Que ma prochaine confession soit une fête aussi joyeuse que l’accueil tendre du père dans la parabole. Pour rendre cette rencontre riche et féconde, l’Église recommande que nous nous préparions au sacrement en examinant notre conscience, en stimulant dans notre cœur une douleur vive pour les offenses commises, en prenant la résolution d’éviter le péché à l’avenir, en admettant tous nos péchés et en accomplissant la pénitence que le prêtre nous donne

Le Seigneur attend ardemment mon retour. Pourquoi tarder ?





Seigneur, nous te présentons le monde de pécheurs que nous sommes.Tu connais toutes nos idoles,tous les faux dieux qui nous ont détournés de TOI tous les chemins de perdition dans lesquels tant de nos frères sont encore...Tu sais que nous sommes plus attirés par la facilité des tentations du monde que par les voies étroites que tu nous proposes. Et pourtant,c'est vers TOI que nous marchons c'est en TOI que nous espérons depuis le jour où tu t'es révélé à nous. Prends pitié de notre faiblesse, détruis notre orgueil,anéantis notre égoïsme,pardonne toutes nos fautes... Que nos coeurs grandissent dans le vrai repentir dans la joie de se savoir sauvés et aimés et surtout que leur unique souci soit de te plaire...Que le pardon que nous implorons pour nous retombe aussi sur tous les pécheurs afin qu'aucune de tes brebis ne demeure loin de TOI... (D'après EPHATA)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
mary line
Admin

Messages : 592

Voir le profil de l'utilisateur http://jesus-marie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "pas à pas" au souffle de la Bonne Nouvelle entendue le dimanche 15 Septembre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum