O mon âme ♥
"Ô mon âme bénit le Seigneur et mon esprit magnifie son Nom car la mort n'a pas pu le retenir même dans le tombeau Jésus est Seigneur : Il est ressuscité- Il est vivant éternellement ALLELUIA "

24 Août Evangile et méditations en la Fête de la saint Barthélemy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

24 Août Evangile et méditations en la Fête de la saint Barthélemy

Message par mary line le Sam 24 Aoû - 4:04


Jn 1,45-51

Philippe rencontre Nathanaël et lui dit : « Celui dont parlent la loi de Moïse et les Prophètes, nous l'avons trouvé : c'est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. »
Nathanaël répliqua : « De Nazareth ! Peut-il sortir de là quelque chose de bon ? » Philippe répond : « Viens, et tu verras. »Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare : « Voici un véritable fils d'Israël, un homme qui ne sait pas mentir. »Nathanaël lui demande : « Comment me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe te parle, quand tu étais sous le figuier, je t'ai vu. »Nathanaël lui dit : « Rabbi, c'est toi le Fils de Dieu ! C'est toi le roi d'Israël ! »Jésus reprend : « Je te dis que je t'ai vu sous le figuier, et c'est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. »Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez les cieux ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l'homme. »




Fête de la saint Barthélemy

En posant son regard sur Nathanaël (Barthélemy) notre Seigneur lui disait « Avant que Philippe te parle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu ».Dans la tradition juive, le figuier est le symbole de la Loi donnée par Dieu à Israël, la loi de Moïse. Nous comprenons ainsi le sens profond des paroles du Christ adressées à Nathanaël, « Je te connais depuis toujours, depuis que tu vis selon la loi de Moïse ». Or en tant que juif, Nathanaël a toujours vécu selon les préceptes de cette Loi; ainsi depuis sa naissance Nathanaël est connu du Christ ! La réaction du futur Apôtre est sans équivoque « Rabbi c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le Roi d’Israël ». Parce que Nathanaël réalise qu’il est connu du Christ depuis toujours, son cœur se retourne en lui-même pour plonger dans l’adoration : « C’est toi le Fils de Dieu ».

Aujourd’hui, réalises-tu que toi aussi tu es connu du Christ ? En cette fête de saint Barthélemy, tu es invité à vivre une authentique démarche spirituelle : laisse le regard du Christ se poser sur toutes les étapes de ton existence, laisse le Christ visiter tous les moments de ta vie depuis ta naissance jusqu’à ce jour, laisse-toi rejoindre par cette connaissance que le Seigneur a de toi-même, tu ne tarderas pas à entendre la voix du Christ te dire « je t’ai vu ». C’est l’heure de vérité, soit tu te cacheras en fuyant le regard du Christ, soit en vérité tu te laisseras regarder par le maître. Il n’y a qu’une seule alternative, suivre Adam qui, après le premier péché, se cachait pour ne plus être vu de Dieu ou alors suivre Nathanaël et plonger dans ce regard du Seigneur pour y faire l’expérience de la miséricorde. Cette rencontre avec le regard miséricordieux du Seigneur Jésus, ne se fait pas par hasard, elle se réalise dans ce magnifique sacrement, qu’est le sacrement de pénitence également sacrement de réconciliation.

Aujourd’hui, profite de ce jour béni pour vivre cette rencontre avec le Christ ; pour cela va rejoindre un prêtre auprès de qui tu pourras remonter le cours du temps et ainsi lui confesser tous les péchés de ta vie passée. Par le pardon que tu vas recevoir, tu réaliseras combien le Seigneur est vraiment roi, Nathanaël l’avait déjà compris « c’est toi le Roi d’Israël ». En vivant cela, tu produiras une grande joie dans les cieux car « il y a beaucoup de joie chez les anges lorsqu’un pécheur se convertit ».
Abbé Frédéric Martin






Pourquoi les ruines nous semblent-elles si éloquentes ?
Parce qu'elles portent l'histoire de notre humanité !

C'est aujourd'hui la fête de saint Barthélemy, celui que Jésus appellera Nathanaël.
À lui aussi Jésus a dit la célèbre parole : « Viens, suis-moi, et tu verras. »


Je vous présente un commentaire que j'ai beaucoup aimé d'un moine de l'Église d'Orient.

Au soir d'une vie, même d'une vie d'infidélité, comme au matin, Jésus ne cesse pas de nous faire entendre ce même appel, impérieux et miséricordieux : « Suis-moi. »
- Seigneur, j'ai si souvent, et pendant tant d'années, entendu l'appel ! Combien de fois je me suis mis en route ! Et puis je suis tombé, je n'ai pas continué. Je me suis relevé. Je suis tombé encore. Je ne peux pas dire que je t'ai suivi. Je t'ai souvent perdu de vue. Et pourtant, j'ai toujours senti que tu étais là...
- Lève-toi encore. Recommence et suis-Moi.

- Mais alors, Seigneur, je ne suis pas rejeté malgré mes trahisons sans nombre ?
- Viens avec moi. Suis-moi.

- Seigneur, tu me fais encore une fois, peut-être la dernière fois, la grâce de m'appeler ?
- Oui, mon enfant. Veux-tu Me suivre ?

- Seigneur, me voici

Shocked 



diverses sources
avatar
mary line
Admin

Messages : 592

Voir le profil de l'utilisateur http://jesus-marie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum