O mon âme ♥
"Ô mon âme bénit le Seigneur et mon esprit magnifie son Nom car la mort n'a pas pu le retenir même dans le tombeau Jésus est Seigneur : Il est ressuscité- Il est vivant éternellement ALLELUIA "

Evangile et commentaire de la parole du 3 octobre Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Evangile et commentaire de la parole du 3 octobre Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson.

Message par mary line le Jeu 3 Oct - 5:14


Lc 10,1-12




« Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups ». Après avoir interpellé Jacques et Jean qui voulaient détruire la ville de Samarie qui refusait de l’accueillir ; et après avoir fait cette promesse à Nathanaël de voir « de plus grandes choses encore », Jésus invite à demander des « ouvriers pour la moisson »… ouvriers qu’il envoie dans le monde et qu’il compare à des agneaux.
Pour bien comprendre cette invitation, il faut prendre le temps de la méditer. Tout d’abord, elle est faite par le Christ ; il est le Premier Ouvrier de cette moisson puisque son « ministère public » commence avec Lc 4,18 : « [L'Esprit du Seigneur] m'a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres… ».
Ensuite, il parle de la moisson du maître, c’est-à-dire de son Père. Or la moisson renvoie à une autre parabole de l’évangile, celle du semeur sorti pour semer (Lc 8,5-15). La moisson consiste donc à annoncer la Bonne Nouvelle mais aussi à faire en sorte qu’elle tombe dans la bonne terre, afin qu’elle porte du fruit au centuple.
La mission se complique lorsqu’il y a refus. Le Christ a une parole surprenante au premier abord, il demande de « secouer la poussière collée à nos pieds ». Devant le refus des Samaritains, il préfère continuer son chemin plutôt que de détruire. La Bonne Nouvelle ne se reçoit pas dans un climat de mort, mais dans un climat de paix. C’est pour cela qu’il exhorte ses disciples à cette salutation « Paix à cette maison ». La poussière est par ailleurs le degré le plus bas de la matière. On peut y voir le rappel de la condition de l’homme, qui, après avoir commis le péché originel, s’entend dire « tu es poussière et tu retourneras à la poussière » (Gn 3,19). Celui qui refuse la Parole de Dieu se menace lui-même de n’être et de ne rester que poussière, c’est-à-dire rien. La porte n’est pourtant pas fermée : le Christ demande à ce que soit dit à ceux qui refusent l’annonce : « sachez-le : le règne de Dieu est tout proche ». La conversion est toujours possible.
Enfin il compare les ouvriers à des agneaux. Or les agneaux sont la nourriture des loups. Le Christ anticipe ce don de lui-même qu’il fera le jour de Pâques où l’on immole l’agneau. Il se fait nourriture pour le salut du monde. A notre tour, devenons ce que nous recevons : semons la parole, préparons nos frères à ce don, devenons nourriture pour la Gloire de Dieu et le Salut du monde.
Abbé Franklin Parmentier

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nombre de chrétiens ne sont pas préparés à être des gagneurs d’âmes. Leur engagement se limite à participer aux réunions de l’église et à vivre d’une manière qui glorifie le Seigneur. Quelqu’un dira: «C’est déjà pas mal.» C’est vrai, mais c’est quand même insuffisant! Le but de l’église est de travailler à l’avancement du royaume de Dieu en partageant la bonne nouvelle pendant qu’il en est encore temps. La période de la grâce touche à sa fin et la porte se fermera bientôt. [Daniel Demeestere]

avatar
mary line
Admin

Messages : 592

Voir le profil de l'utilisateur http://jesus-marie.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum